Les galgos sont de grands chiens minces et musclés, des sprinters qui apprécient autant les balades dans la nature que votre canapé. Contrairement aux idées reçues un grand chien n'est pas forcément un chien d'extérieur et le galgo n'est pas un chien qui passera sa journée dans un jardin, Les galgos aiment la chaleur, le cocooning, ce n'est pas par coquetterie (quoique un peu aussi) qu'on les habille de manteaux par temps froid ou par pluie, mais parce qu'ils sont frileux, ce n'est pas la graisse qui leur tient chaud, certes. Un galgo peut donc très bien vivre en appartement dans la mesure où son maître lui offrira des balades quotidiennes, et la possibilité de s'ébattre comme tout sportif qui se respecte.

Aussi, un coin douillet de votre salon où votre galgo pourra dormir de tout son long une bonne partie de la journée sera idéal pour lui. Enfin dormir, pas vraiment, ou seulement d'un œil car il épiera tous vos mouvements, toujours prêt à vous suivre pour une sortie, une balade, une course, peu importe, puisqu'il sera l'ombre de vous-même, au propre comme au figuré.

Silencieux, mais toujours aux aguets de vos moindres faits et gestes, le galgo n'est pas un exubérant, c'est un genre de chien-chat, qui vient se frotter à vous pour vous dire bonjour, vous témoigner sa reconnaissance ou vous demander quelque chose. Il est d'une discrétion exemplaire et bien agréable. Il ne poussera pas une porte si vous êtes là, mais attendra devant que vous le fassiez pour lui. Bien sûr, s'il est seul, il utilisera même la poignée.

Le galgo est propre par nature, aboit très peu, Sa douceur ne l'empêche pas pour autant d'avoir un caractère marqué, mais c'est par la patience et la douceur que son maitre lui apprendra les bonnes manières, Et ce sera alors un bonheur partagé par le maitre de récolter le fruit d'un long apprentissage et pour le chien de faire plaisir à son maître.

Il ne faut pas oublier que les galgos sont des chasseurs hors pairs, et que leurs maitres d'infortune auront employé tous les moyens possibles et inimaginables pour les rendre efficaces pour cela. Aussi, le gibier (c'est à dire  toute espèce vivante à poil ou à plumes) aura bien peu de chance d'échapper à la rapidité de ces prédateurs. D'où la vigilance avant de les laisser en présence connue ou éventuelle d'autres animaux qu'ils peuvent associer à un gibier potentiel: chats, furets, poules etc. ce qui les entrainerait dans des courses effrénées où ils oublieraient tout, n'entendraient même pas vos appels, ne suivant qu'une chose: leur instinct.


Un adage dit: "lévrier un jour, lévrier toujours", c'est un risque à prendre si on décide d'adopter ce chien si particulier.

Les galgos à l'adoption

mar.

05

juin

2018

Mayo

Lire la suite

lun.

04

juin

2018

Sally

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

juin

2018

Gin

Lire la suite

mar.

29

mai

2018

Benyo

Lire la suite

mar.

29

mai

2018

Priscila

Lire la suite